Comment améliorer l’efficacité énergétique d’un appartement

Publié le : 04 mai 20216 mins de lecture

Vivre dans une maison économe en énergie signifie pouvoir faire des économies substantielles sur les factures, vivre dans un espace plus confortable, contribuer à la protection de l’environnement et lutter contre le changement climatique. Tous les avantages qui peuvent être obtenus avec un petit investissement : grâce aux incitations gouvernementales, les opérations d’efficacité énergétique deviennent accessibles à tous. Mais quelles sont les interventions qui permettent d’améliorer l’efficacité énergétique d’une maison ?

Il existe deux grands types de mesures d’efficacité énergétique qui peuvent être mises en œuvre, celles qui concernent l’enveloppe du bâtiment et celles qui concernent les installations. La performance des différentes interventions dépend évidemment d’un certain nombre de facteurs, dont la zone climatique dans laquelle on va intervenir, le système de construction et le type de systèmes présents.

Manteau extérieur

La couche extérieure permet d’intervenir sur les maisons sans isolation et consiste à recouvrir les murs périmétriques de la maison d’une couche de matériau ayant une bonne capacité d’isolation, de couches de protection et de finition ultérieures. L’ENEA, l’autorité nationale de l’énergie, a calculé une économie d’énergie annuelle de 15 %. 1 Nord, à l’exclusion des zones de montagne, et 30 le Sud, le Centre et les îles pour l’intervention extérieure sur les manteaux.

À lire en complément : Pourquoi et comment entreprendre des travaux de rénovation énergétique ?

Isolation des murs d’enceinte à l’intérieur

S’il n’est pas possible de réaliser le revêtement extérieur pour des raisons techniques ou architecturales, une autre solution consiste à isoler les murs intérieurs. C’est une alternative moins coûteuse, bien que moins performante. Dans ce cas, l’isolation est montée à l’intérieur de la maison, et il y a une réduction conséquente de l’espace intérieur des pièces. De plus, il n’aura pas le même effet d’amélioration que les ponts thermiques comparables au revêtement extérieur. Ce type d’intervention permet à ceux qui la réalisent de réaliser des économies d’énergie de 15 à 20 %, hors zones de montagne.

Nous vous recommandons : Comment rendre votre maison plus écologique

Isolation de la couverture

Une opération qui permet d’intégrer l’isolation thermique de la maison est l’isolation du toit, qui empêche la chaleur de s’échapper par le haut. Cette opération peut être effectuée à tout étage supérieur en contact avec l’environnement non chauffé, comme un grenier non habitable. Ce type de travail sur l’efficacité énergétique permettrait de réaliser des économies de 40 à 45 %.

Remplacement des fenêtres et des portes vitrées

Une autre opération fondamentale pour améliorer la performance énergétique de la maison est d’intervenir sur les fenêtres, en particulier sur le verre à faible émission et l’étanchéité des fenêtres. En cas d’installation de nouvelles fenêtres conformes aux paramètres actuels de performance en matière d’économie d’énergie, avec du verre thermique, avec uniquement le remplacement du verre et des joints, les économies calculées par l’ENEA sont de 3 à 5 Nord et 5-10.Le Centre, le Sud et les îles. Toutefois, cette valeur ne tient pas compte du fait qu’avec le remplacement des fenêtres, le problème ennuyeux des courants d’air dans les vieilles fenêtres est également éliminé.

Installation de capteurs solaires

Parmi les interventions les plus efficaces du système, on peut citer l’installation de capteurs solaires pour la production d’eau chaude sanitaire. Il suffit de dire que la construction d’un système permet de réduire la consommation d’eau chaude jusqu’à 90 % en été. Il s’agit donc d’un véritable investissement dans l’efficacité énergétique.

Remplacement de la chaudière et installation de robinets thermostatiques

Le remplacement de l’ancienne chaudière à gaz par des modèles à économie d’énergie, à condensation ou à granulés de bois permet également d’économiser une somme considérable sur votre facture. En installant également des vannes thermostatiques sur chaque radiateur, vous obtiendrez un système de régulation de la chaleur efficace pour chaque pièce, ce qui vous permettra de réaliser des économies maximales.

Délais et coûts

Les coûts des mesures d’efficacité énergétique sont difficiles à établir car ils dépendent de l’ampleur des travaux, du type de bâtiment ou de l’immeuble sur lequel ils sont réalisés. Les délais ne sont pas non plus faciles à définir : ils varient en effet en fonction de la complexité du projet, bien qu’on estime généralement, entre la phase de conception préliminaire, les délais de construction et bureaucratiques et la réalisation du projet, un délai d’environ 18 à 24 mois.

Cependant, il y a une bonne nouvelle en ce qui concerne les coûts : pour les interventions visant à la requalification énergétique, il sera possible de bénéficier de déductions fiscales (ce qu’on appelle l’Ecobonus).

Et ensuite ? Adopter les bonnes attitudes

Outre le fait de savoir comment améliorer l’efficacité énergétique dans la maison en prenant les mesures les plus efficaces, ce qui compte, c’est d’avoir les bonnes attitudes : respecter l’entretien périodique des appareils afin qu’ils restent efficaces, adopter des comportements respectueux de l’environnement comme fermer les fenêtres lorsque le chauffage est allumé et ventiler naturellement la maison. Il s’agit toutefois de petits gestes qui peuvent avoir un impact important sur l’efficacité énergétique de notre maison et nous permettre de ne pas annuler les investissements.

Plan du site