les différents objectifs liés à l’environnement

La protection de l’environnement est aujourd’hui une cause noble à laquelle tous les Etats du monde adhèrent peu à peu. En effet, à l’heure actuelle, les gens se rendent compte à quelle point la pollution peut nuire à la pérennité des ressources naturelles et donc à l’avenir de l’humanité toute entière. La conservation de l’environnement fait d’ailleurs partie du 7e objectif du millénaire mis en avant par l’ONU comme facteur important de développement durable. Voici donc les différents objectifs liés à l’environnement.

 Le bien-être et la bonne santé

Le taux de mortalité causé par différentes maladies ne cesse d’augmenter aujourd’hui. Pour plus d’informations sur le sujet, veuillez visiter le site www.toulousethic.fr. En fait, les objectifs à atteindre d’ici 2030 consisteront notamment à stopper l’épidémie du VIH/SIDA, le paludisme, la tuberculose, lutter contre l’hépatite et les autres maladies contagieuse, éviter les décès évitables des enfants de moins de 5 ans et faire réduire le taux mondial de décès maternel en dessous de 70 pour 100 000 naissances vivantes. Ensuite, diminuer clairement le chiffre de décès et de maladies dus à des substances chimiques risquées, à la contamination de l’air, du sol et de l’eau et à la pollution. Enfin, le dernier objectif est de faire en sorte que tout un chacun puisse profiter d’une couverture sanitaire universelle concevant une défense contre les menaces financières, offrant l’accès à des services de santé indispensables, à des vaccins et médicaments nécessaires et efficaces et d’un coût abordable. 

La préservation des océans et des mers

La protection des ressources halieutiques constitue aussi une priorité à ne pas négliger. Voici donc quelques objectifs fixés afin de protéger au mieux les mers, les océans et les espèces vivantes qui y vivent. D’abord, il s’agit de diminuer la pollution marine de tous types, en particulier, les effets des activités terrestres comme la pollution par les nutriments et les déchets en mer. Ensuite, mettre fin à la surpêche, à la pêche non déclarée et aux différentes pratiques de pêches destructives. Il importe aussi de produire des plans de gestion basés sur des données scientifiques, afin de remettre les réserves de poissons le plus vite possible, à des niveaux qui permettent d’obtenir un rendement bénéficiaire. Enfin, il est essentiel de soutenir et gérer fortement les écosystèmes marins et côtiers, particulièrement en consolidant leur résilience, afin d’empêcher les conséquences tragiques de leur détérioration et mettre en place des mesures relatives à leur restauration pour garantir la pérennité des ressources halieutiques. A part cela, la réduction des pressions est aussi un objectif lié à l’environnement.

La diminution des pressions

 Pour l’intégrité de l’environnement, il faut diminuer les parts à la mer des infectants chimiques des bassins dispersants décrits dans l’évaluation initiale. Les objectifs particuliers sont à cet effet, de réduire les contributions pluviales des villages et places littorales, réduire les apports pluviaux des montages portuaires et industriels. Revoir les instructions d’assainissement des eaux usées des agglomérations et localités littorales, diminuer les déchets des villes côtières et soutenir la gestion et la disqualification des déchets côtiers et marins pour toutes les cités littorales. Puis, conforter la récolte des déchets perçus dans les engins de pêche, et les supprimer par des matières spéciales. Il importe aussi d’améliorer la détection satellitaire et la surveillance aérienne des secteurs concernés pour mieux maîtriser les rejets illicites des navires. Raffermir aussi la mise en place de procédés de collecte de débris d’hydrocarbures et de substances dangereuses issues des chargements de navires dans les ports. Enfin, diminuer le danger d’introduction et de dispersion d’espèces étrangers envahissants. Puis déterminer un changement d’information et de décision en matière, de suivi et de prévention contre les espèces non-indigènes embarrassantes. Après les objectifs liés aux pressions viennent par la suite les objectifs collatéraux liés à l’environnement.

Les objectifs collatéraux à l’environnement.

L’organisation des activités de recherche et de développement est aussi essentielle pour les objectifs liés à l’environnement. Voici quelques idées à ce propos : amener un document cadre qui présente les avantages d’un approfondissement correspondant au plan d’action pour la société marine, des enjeux de l’économie, de la finance et de l’écologie y afférant, des associés collaborateurs et d’un programme de mise en œuvre. Consolider les outils juridiques qui permettent d’encadrer des mouvements maritimes. Il faut donc à cet effet, mettre en place une zone économique convenable sur le contour de la récente zone de protection écologique et défendre l’encadrement international du trafic maritime, prévenir et sensibiliser les acteurs littoraux et maritimes aux placements liés aux objectifs du PAMM et au meilleur état des milieux marins de la sous-région marine. Arranger et associer les actions d’informations et de sensibilisations du grand public tout autour des investissements maintenus par le plan d’action pour le milieu marin. Puis marquer dans les repères pédagogiques les cycles de disciplines maritimes destinés aux usagers et aux professionnels.

En bref, ces objectifs doivent donc être atteints puisque la protection de l’environnement est vitale pour l’intérêt de tous.

les différents objectifs liés à l’environnement
Vêtements bio – Mode éthique et éco-responsable