A quelles aides puis-je prétendre pour mes travaux de rénovation ?

Il existe plusieurs aides financières permettant de réduire le montant des travaux de rénovation énergétique. Parmi ces aides, on peut citer le crédit d’impôt pour la transition énergétique, la TVA à 5,5 %, l’éco prêt à taux zéro, les aides et subventions de l’Anah. Les travaux de rénovation énergétique peuvent également coûter moins chers grâce à la prime énergie appelée certificat d’économie d’énergie, exonération de taxe foncière, aides des collectivités locales, chèques énergie. Notons qu’il est possible de cumuler ces aides pour bénéficier davantage d’économie.

Comment évaluer le montant de ces aides ?

Les propriétaires et locataires de maisons peuvent prétendre à différentes aides pour financer leurs travaux de rénovation énergétique. L’octroi des aides varie selon plusieurs critères. Il peut s’agir du statut du demandeur, l’année des travaux, le type de résidence, le type d’ouvrage à effectuer, les conditions de ressources du demandeur…

Il existe une solution permettant d’évaluer plus facilement le montant des aides auxquelles on a droit. Il s’agit de recourir à un simulateur gratuit et disponible sans engagement. Les aides peuvent servir en de nombreux types de travaux tels que la modernisation des éclairages. Pour plus d’informations concernant les travaux de rénovation énergétique, visitez le site Transition-Energie.co.

Quels types de travaux permettent de bénéficier de subventions ?

Ce n’est pas tous les travaux qui peuvent bénéficier d’une subvention ou aide de l’État. Pour ne pas perdre de temps, il est crucial de connaître les types de travaux éligibles à des aides financières. En effet, les travaux éligibles sont assez réduits. Il s’agit notamment de l’amélioration de l’habitat, certains travaux d’isolations acoustiques, économies d’énergie réalisées grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables ou des travaux d’isolations thermiques. Les travaux d’accessibilité aux PMR peuvent également donner droit à certaines aides financières. L’avantage de ces aides est qu’elles réduisent considérablement le montant des projets dont l’intérêt est valable sur le long terme.

Conseils pour obtenir des aides financières

Les travaux réalisés dans des logements neufs ne peuvent être éligibles aux aides financières. À la différence des aides de l’Anah, la prime énergie et le crédit d’impôt pour la transition énergétique sont accordés sans condition de ressources. Pour en bénéficier, il faudra réaliser des travaux de rénovation sur des logements dont la construction remonte à au moins 2 années d’ancienneté. De plus, c’est un artisan reconnu garant pour l’environnement (RGE) qui doit s’occuper des travaux pour prétendre à la subvention.

Pour bénéficier de l’éco-PTZ limitée à 30 000 €, le propriétaire doit entreprendre des éco-travaux en contactant un artisan RGE. Les travaux doivent être réalisés sur un logement qui fut construit avant 1990. Les maîtres d’ouvrage peuvent prétendre à des subventions régionales, locales et départementales en fonction de la zone d’habitation et des travaux à entreprendre. Pour plus d’informations, rendez-vous à la mairie de l’agglomération où se trouve le bâtiment à rénover.

Équilibrage des réseaux hydrauliques pour mieux maîtriser sa consommation d’énergie
Importance de l’isolation des planchers bas