Heliotrop, maison de tournesol tout en écologie

Heliotrop est un projet qui démontre comment il est possible de combiner l’architecture avec la durabilité environnementale et les économies d’énergie.

Il s’agit d’un bâtiment résidentiel et de bureaux conçu et construit en 1992 par le studio Solar Architektur de l’architecte allemand Rolf Disch.

Heliotrop est le premier bâtimentة au mondeة capable de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Il se comporte comme un tournesol, en ce sens qu’il tourne, de manière à toujours offrir la meilleure exposition aux panneaux photovoltaïques qui le recouvrent et à exploiter l’énergie solaireة à toute heure de la journée.

Un bâtiment de ce type coûte environ 2 millions d’euros. Donc, il n’est, certainement, pas bon marché. Toutefois, les économies d’énergie considérables qui peuvent être réalisées permettent d’amortir la dépense initiale, en quelques années.

A quoi ressemble Heliotrop ?

Heliotrop (du grec “exposé au soleil”) est un bâtiment cylindrique qui tourne autour d’une base de 2 degrés, toutes les 10 minutes pour chasser le soleil.

La structure porteuse est composée d’éléments modulaires en bois, ancrés à un cadre central contenant les conduits des plantes, et un escalier hélicoïdal qui permet la liaison entre les différents étages.

Il est articulé sur trois étages qui offrent une surface habitable totale de 180 mètres carrés. Le toit est en terrasse.

La façade est totalement transparente, ce qui permet de profiter du panorama environnant tout en isolant suffisamment l’intérieur de la chaleur et du froid.

Heliotrop produit plus d’énergie qu’il n’en consomme

Malgré l’énergie nécessaire à la rotation, ce bâtiment produit plus d’énergie qu’il n’en consomme pour ses besoins. Pour être précis, selon l’architecte Disch, l’électricité produite est cinq fois supérieure à celle qu’elle consomme. L’énergie redondante est en effet redistribuée, dans le réseau public.

Comment fonctionne Heliotrop ?

Ce surplus est possible parce que le bâtiment tourne en parfaite synchronisation avec le soleil, stockant son énergie au maximum et se réchauffant, pendant l’hiver, puis se protégeant de la lumière directe du soleil, pendant l’été.

L’énergie est captée non seulement par des panneaux photovoltaïques, mais aussi par des fenêtres à triple vitrage et un système solaire thermique.

Le système de chauffage (également de l’eau) de ce bâtiment, fonctionne grâce à un plafond rayonnant fait de lamelles de cuivre qui permet, également, de rafraîchir les pièces en été.

Le projet comprend, également, un système de collecte des eaux de pluie provenant du toit, filtrées et utilisées à des fins domestiques, comme faire la vaisselle et la lessive.

Les eaux grises, en revanche, sont purifiées à l’aide d’une plante de phyto -épuration. Il est séparé des déchets fécaux, qui sont compostés dans une usine sèche avec les déchets organiques.

Heliotrop, la maison du futur

Heliotrop représente, donc, le recueil de diverses technologies innovantes nécessaires à la construction du bâtiment du futur, le bâtiment est indépendant du réseau d’approvisionnement et des services énergétiques de la ville.