Naturhouse, une maison écologique à effet de serre à Stockholm

Marie Granmar et Charles Sacilotto, mari et femme suédois, ont construit une serre éco-durable, efficace et auto-chauffante près de Stockholm, réduisant ainsi le coût de la facture. Le couple possédait une maison de vacances d’été de 90 mètres carrés, située sur l’une des îles de l’archipel entourant la capitale suédoise.

Il l’a ensuite soumise à une rénovation consistant à construire autour d’elle une véritable serre, faite de panneaux de verre de 4 mm d’épaisseur pour un total de 200 mètres carrés, intégrant ainsi l’ensemble du bâtiment et l’espace environnant.

Les avantages d’une maison éco-responsable

Avec un investissement initial de seulement 80 000 euros, le couple a réussi à éliminer non seulement les frais de chauffage, mais aussi les frais de nourriture.

En fait, il existe plusieurs mesures qui en font un bâtiment écologiquement durable à tous égards :

– l’isolation thermique

– l’exploitation de l’énergie solaire

– la présence d’une usine de production de compost

– l’utilisation d’un système d’épuration des eaux usées qui permet d’irriguer le potager environnant et de produire des fruits et légumes même hors saison.

L’idée de la maison “en cage” dans une serre pour exploiter les rayons du soleil n’est pas vraiment originale, car elle était déjà venue il y a quelques années à l’architecte suédois Bengt Warne qui a construit Naturhus.

Ce sont précisément ses principes qui ont été utilisés par le couple Granmar – Sacilotto pour la réalisation de cet exemple pratique.

Le chauffage de la maison de la serre est garanti grâce à un espace entre les panneaux de verre extérieurs et les murs de la maison. La présence de la cavité évite les pertes de chaleur et produit de la chaleur à l’intérieur de la maison.

Mais la maison construite par la famille suédoise ajoute en plus la possibilité d’exploiter un potager où l’on peut cultiver des produits des régions méditerranéennes qui ont généralement besoin d’un climat plus doux pour se développer, comme les tomates, les raisins et les figues, en les ayant à disposition toute l’année et au km 0.

Naturhouse dispose également de son propre système de recyclage des eaux usées. L’eau est, en effet, purifiée grâce aux grands parterres de fleurs de la serre et enrichie en nutriments qui facilitent la croissance des fruits et légumes.

Un autre avantage de la maison est que les espaces extérieurs de la maison, autrefois exposés aux intempéries, sont maintenant situés à l’intérieur de la serre, de sorte qu’ils peuvent être utilisés toute l’année.

La maison-serre, un type de bâtiment adapté aux climats difficiles

Le premier prototype de serre date cependant de 1976 et a été construit tout près de Stockholm, à Saltsjöbaden.

En bref, c’est un type de bâtiment qui se répand rapidement, notamment en Suède et en Allemagne, en raison des hivers très rigoureux du nord de l’Europe.

Dans ces pays, en effet, les coûts de chauffage sont vraiment très élevés, c’est pourquoi les habitants et les planificateurs s’efforcent de réduire les coûts et aussi la pollution de l’air, compte tenu de la grande attention portée à l’environnement.

Si elle convient aux climats rigoureux, la solution de la serre n’est pas adaptée aux pays de la zone méditerranéenne comme le nôtre, où le climat doux et le rayonnement solaire élevé créeraient une surchauffe interne excessive.