Comment protéger l’environnement avec des gestes éco-durables ?

Publié le : 04 mai 20213 mins de lecture

Avec la crise de la Covid-19 et l’émergence de nouvelles figures écologistes, dont la jeune Greta Thunberg, les gens ont réalisé l’importance de vivre dans un monde durable. Pour transformer la Terre en un environnement plus sain, chaque citoyen est appelé à remplir sa part du contrat. Il existe de nombreuses actions que chacun peut mettre en pratique dès aujourd’hui pour assurer une meilleure protection de l’environnement et vivre dans un monde où le mot chaos est remplacé par le concept d’harmonie. Voici quelques bonnes habitudes durables.

Protection de l’environnement : viande, plastique et marché local

La réduction de la consommation de viande peut contribuer à une plus grande durabilité. Plusieurs études scientifiques affirment que manger trop de viande est mauvais pour l’organisme. Commencer à préférer les fruits, les légumes et les légumineuses apporte non seulement une contribution précieuse à la planète, mais aussi de nombreux avantages pour la santé.

Si devenir végétarien ou végétalien n’est pas à la portée de tous, éviter le plastique, en revanche, est une action à la portée de tous. Ces derniers mois, les gouvernements nationaux se sont engagés dans cette voie, mais il appartient à chaque citoyen de s’engager sur un chemin vertueux qui accélère le processus d’adieu au plastique. Une alternative aux bouteilles en plastique ? Une bouteille d’eau en métal.

Pour la protection de l’environnement, un autre aspect important toujours lié à l’alimentation, est de soutenir le marché local, encore mieux si l’achat se fait directement à la ferme du producteur.

À lire en complément : Pneus usagés : comment leur donner une seconde vie

Mobilité, travail intelligent et flexibilité pour une meilleure protection de l’environnement

L’utilisation de moyens de transport alternatifs fait partie de la liste des actions à entreprendre pour vivre dans un environnement plus sain. Ceux qui en ont la possibilité peuvent commencer, par exemple, par se rendre au travail à vélo ou même à pied. Il en va de même pour les courses qui font partie de la routine quotidienne, comme les achats au supermarché ou le passage à la Poste pour payer une facture. Toujours en matière de mobilité alternative, l’invitation est d’utiliser de plus en plus souvent les formes de partage nées ces dernières années, notamment le covoiturage et le vélo en libre-service.

La pandémie de coronavirus et les mesures restrictives prises ensuite par les gouvernements nationaux ont fait naître le smart working, le concept de travail agile, qui s’était quelque peu perdu au fil des ans après un succès initial auprès des entreprises elles-mêmes. Travailler à distance, c’est réduire à la fois le trafic et les émissions polluantes.

Un argument similaire peut être avancé pour les horaires flexibles, qui permettraient aux travailleurs d’éviter les déplacements à des moments critiques de la journée.

Nous vous recommandons : Comment être durable ? 10 gestes pour sauver la planète

Plan du site