Économies d’énergie dans les ménages : des changements utiles

Publié le : 04 mai 20217 mins de lecture

Pour que toutes les mesures d’économie d’énergie soient prises en compte dans la facture d’électricité, il est conseillé de comparer régulièrement les prix. Avec plus de 1 000 fournisseurs d’électricité, le choix est vaste et la guerre des prix profite aux consommateurs. Cependant, beaucoup de gens respectent le changement parce qu’ils craignent qu’il n’implique un effort massif. Mais ce n’est plus le cas. Une comparaison non contraignante des tarifs d’électricité de fournisseurs réputés peut désormais être effectuée de manière pratique sur des portails Internet gratuits. S’il s’avère qu’il existe des fournisseurs d’électricité moins chers, le changement peut être effectué directement en ligne. Les consommateurs d’électricité soucieux des prix doivent effectuer une comparaison une fois par an et changer de fournisseur si nécessaire. Dans le cas idéal, on peut ainsi bénéficier de remises intéressantes pour les nouveaux clients.

Économisez l’électricité en mijotant et en cuisinant au four

De nombreux ménages gaspillent inutilement de l’énergie lorsqu’ils font la cuisine. Cela commence déjà par l’utilisation des mauvais récipients de cuisson. Souvent, les casseroles ou poêles trop petites finissent sur des plaques chauffantes trop grandes. Beaucoup d’électricité est perdue dans le processus. Pour une utilisation économique, les récipients de cuisson doivent toujours être adaptés de manière optimale aux plaques chauffantes. Il est également conseillé de fermer le couvercle pour éviter que la chaleur ne s’échappe. De petites quantités d’eau de cuisson, jusqu’à cinq litres, doivent être chauffées avec la bouilloire. Cela permet non seulement d’économiser jusqu’à 50 % d’énergie, mais aussi de gagner du temps. La seule exception est la cuisinière à induction. Il porte l’eau à ébullition en quelques secondes. Même une bouilloire ne peut pas suivre ce rythme. La chaleur résiduelle peut être utilisée pour la cuisson de la pizza, du pain ou des pâtisseries. Il suffit d’atteindre le résultat souhaité quelques minutes avant la fin du temps de cuisson sans aucune puissance. Les ménages peuvent aussi souvent se passer de ce préchauffage coûteux.

Conseils sur l’éclairage

L’éclairage des locaux domestiques représente une grande partie de la facture d’électricité. La lumière artificielle est indispensable, surtout en hiver, lorsque la lumière du jour n’est disponible que quelques heures par jour. La source de lumière la plus efficace à l’heure actuelle est la LED. On a déjà évoqué le potentiel d’économies dans le guide de conversion aux lampes LED.

En raison de ses avantages, le passage aux LED est recommandé malgré les coûts d’acquisition parfois plus élevés.

Conseils sur les ordinateurs, le cinéma maison et plus encore

Le fait que le mode veille soit à éviter et que la meilleure classe d’efficacité énergétique soit prise en compte lors de l’achat de nouveaux appareils ménagers n’est pas nouveau pour les économiseurs d’énergie. Néanmoins, il existe d’autres moyens de réduire la consommation d’électricité. Autres conseils en un coup d’œil :

  • Barrettes d’alimentation maître-esclave : met tous les appareils connectés en état d’arrêt (pas de veille !) dès que l’appareil maître (par exemple, un ordinateur ou un téléviseur) est éteint. Des modèles avec protection contre la foudre seraient recommandés.
  • Évitez les économiseurs d’écran : les économiseurs d’écran permettent d’économiser de l’énergie par rapport à l’utilisation traditionnelle d’un écran d’ordinateur, mais c’est encore moins cher si le périphérique de sortie est complètement éteint lorsqu’il n’est pas utilisé.
  • Réfrigérateurs : un réfrigérateur doit refroidir le contenu à 7 °C. Une température plus basse entraîne des coûts énergétiques inutiles. Il en va de même pour les réfrigérateurs avec compartiment congélateur intégré. Si vous disposez d’un congélateur séparé, vous devez choisir un réfrigérateur sans compartiment congélateur, faute de quoi les frais d’électricité augmenteront d’un tiers. Les réfrigérateurs doivent généralement être installés loin des sources de chaleur. Peu importe qu’ils soient exposés à la lumière du soleil, à des radiateurs ou à d’autres appareils électriques qui génèrent de la chaleur.

Réduire les coûts de chauffage

Les frais de chauffage peuvent peser lourdement sur le budget des ménages. Afin de freiner la consommation dans ce domaine également, il est conseillé de porter un regard critique sur le comportement en matière de chauffage. D’une part, on commet souvent l’erreur d’éteindre tous les radiateurs pendant l’absence. Les consommateurs partent du principe que cela permet d’économiser de l’énergie. Mais c’est une erreur, car la consommation augmente d’autant plus que les pièces se refroidissent pendant plusieurs heures et qu’il faut allumer les radiateurs après le travail pour remettre le salon à température. Il serait plus économique de laisser le chauffage allumé pendant les absences, mais de le baisser. Si la chaleur de base est conservée, c’est finalement moins cher.

D’autre part, dans de nombreux endroits, il y a trop de chauffage et la température dans les salles de séjour et autres est trop élevée. Alors que dans la chambre à coucher, par exemple, la température ne doit pas dépasser 19°C, 21°C dans les pièces de séjour est tout à fait suffisant. Afin de garantir qu’il reste suffisamment d’oxygène dans les salles de séjour, même en hiver, il est essentiel d’aérer les pièces plusieurs fois par jour pendant cinq à dix minutes. Les radiateurs doivent être complètement éteints. Les fenêtres inclinées ne sont pas du tout recommandées car l’apport d’air est minimal. Pour le scellement des fenêtres et des portes, le commerce présente des coupe-courants d’air et des matériaux de scellement autocollants.

Plan du site