La randonnée est particulièrement respectueuse du cœur et de l’environnement.

Même les personnes âgées peuvent entraîner leur cœur et leurs vaisseaux sanguins avec seulement deux promenades faciles par semaine et ainsi améliorer considérablement leur endurance et leur coordination.

La randonnée régulière est une forme d’exercice particulièrement respectueuse du cœur, qui convient également aux personnes de plus de 60 ans. La puissance cardiovasculaire de 50-150 watts appliquée pendant la marche sur plusieurs heures fait travailler le muscle cardiaque et les vaisseaux sanguins. Cela augmente la capacité de pompage (débit cardiaque) du cœur, ce qui maintient l’élasticité des vaisseaux sanguins, le pouls et la tension artérielle, et donc aussi le risque de maladies cardiovasculaires.

À plus de 60 ans, beaucoup sont essoufflés même avec un effort physique léger

Trois quarts des personnes de plus de 60 ans sont essoufflées même lors d’un effort physique léger, par exemple en montant des escaliers, en faisant les courses ou en accomplissant de simples tâches ménagères. On s’essouffle plus vite avec l’âge, car la musculature se dégrade très vite avec le manque d’exercice dans la vieillesse et donc l’état diminue plus vite. En outre, le manque d’exercice a également tendance à entraîner une augmentation du poids corporel avec l’âge. Ces deux circonstances sollicitent fortement le cœur, qui vieillit également. Pour contrer ce processus de vieillissement, les personnes âgées devraient bouger davantage et entraîner leur cœur.

Même deux petites randonnées par semaine améliorent considérablement la condition physique.

Même les personnes âgées qui n’ont pas fait de sport peuvent améliorer considérablement leur endurance et leur coordination, réduire l’effort perçu, abaisser leur tension artérielle et leur fréquence cardiaque, et perdre leur excès de poids corporel en faisant seulement deux promenades faciles par semaine. C’est le résultat d’une étude menée par l’Institut pour le diagnostic des performances et la promotion de la santé e.V. (ILUG) de l’Université de Halle-Wittenberg.

Les participants à l’étude ont pris part, deux fois par semaine pendant sept semaines, à des “marches pour la santé”, qui couvrent une distance relativement courte (entre 3,8 et 5,6 km), sont entrecoupées d’exercices physiothérapeutiques (pour la coordination des mouvements et le renforcement musculaire) et sont proposées par des guides spécialement certifiés.

Les groupes de randonnée comme motivation pour faire plus d’exercice

La randonnée est également bien adaptée aux personnes âgées car elle peut être facilement dosée. Les personnes inactives et sportives devraient commencer par de courtes distances, puis augmenter les exigences selon les besoins. En plus d’autres effets physiques positifs (par exemple, le renforcement du système immunitaire, le renforcement des muscles, des ligaments et des os, la stimulation du métabolisme, la réduction de l’excès de poids), la randonnée est également bonne pour l’âme : le mouvement dans la nature apaise, aide à réduire le stress et favorise la satisfaction et le bien-être.

De nouvelles impressions lors d’une randonnée, les interactions sociales et les expériences partagées ont également un effet stimulant. Dans les groupes de randonnée, il est également facile de nouer de nouveaux contacts. C’est précisément la dynamique de groupe, mais aussi la joie des randonnées communes, non surchargées, qui peuvent efficacement motiver les personnes âgées à faire plus d’exercice et ainsi améliorer leur santé cardiaque et leur condition physique générale.