Réaliser des travaux de rénovation énergétique

rénovation énergétique

Selon les statistiques, plus d’un
million de ménages français effectuent chaque année des 
travaux énergétiques. Vous aussi, vous envisagez de vous y lancer. Pour
vous accompagner dans vos travaux, voici quelques conseils utiles.

Pourquoi
réaliser des travaux de rénovation énergétiques ?

Réaliser des travaux de rénovation énergétique présente de nombreux avantages. D’abord, en rendant
votre habitation moins énergivore, vous réduisez vos factures. Certes, cela a
un coût, mais il s’agit d’un investissement rentable. Par ailleurs, sachez qu’il
existe de nombreuses aides mises en place par l’État afin d’inciter les
propriétaires à se lancer dans des travaux de rénovation énergétique. C’est
également un geste favorable à la planète. En vous engageant dans des travaux
de rénovation énergétique, vous contribuez à la préservation de l’environnement
afin de laisser aux générations futures un monde meilleur.

Ensuite, les travaux réalisés
amélioreront la valeur de votre bien. Si un jour, vous projetez de le mettre en
vente, vous pouvez espérer obtenir un très bon prix si votre logement est
performant énergétiquement. Puis, le confort de votre habitation sera amélioré.
Par exemple, en vous lançant dans des travaux d’isolation, vous ne rencontrerez
plus des problèmes d’humidité chez vous. Les sensations de froid et les
courants d’air aussi passeront aux oubliettes.

Enfin, si vous comptez mettre votre bien
à la location, vous pourrez trouver rapidement de locataire si celui-ci
présente de bonnes performances énergétiques. En effet, comme les charges du locataire
seront réduites, votre bien sera attractif. De nombreuses entreprises vous
proposent des 
conseils en économies d’énergie ainsi qu’un
ensemble de solutions pour réduire de manière efficace votre 
consommation énergétique.

Comment
évaluer la consommation énergétique de votre habitat ?

Afin de pouvoir améliorer l’efficacité énergétique de votre habitation, commencez par calculer sa
consommation énergétique. Il existe plusieurs méthodes dédiées à cet effet.
Vous pouvez par exemple opter pour la méthode 3CL. Élaboré par l’ADME, cet
outil a pour objectif l’établissement d’un bilan énergétique complet d’un
logement afin qu’on puisse déterminer sa qualité énergétique. Le mode de calcul
est basé sur le nombre d’heures d’occupation du bien, la surface habitable
ainsi que la température intérieure.

Une autre méthode est de se référer aux
classes de consommation énergétique de l’habitat. En fonction de sa
consommation énergétique, un bien peut être classé de A à Z. Ce sont les
maisons qui consomment moins de 50kWh par an qui se trouvent dans la classe A.
Plus votre logement est énergivore, plus il sera catégorisé dans une classe
plus élevée. Par exemple, la classe D rassemble les maisons qui consomment
entre 151 et 230 kWh par an.

Enfin, le dernier outil de calcul est le
DPE ou diagnostic de performance énergétique. Cette démarche requiert
l’intervention d’un professionnel certifié par le comité français
d’accréditation ou COFRAC.

Quels
travaux prioriser pour réaliser des économies d’énergie ?

Afin de réaliser efficacement des économies d’énergie, certains travaux sont à prioriser. Vous devez vous
attaquer à la première source de dépenses d’énergie de votre habitation. Selon
les experts, le toit est la première source de déperdition de chaleur d’une
habitation. C’est le facteur principal d’une facture trop élevée. L’isolation
de toit constitue donc les premiers travaux à réaliser. À cet effet, vous avez
le choix entre un grand nombre d’isolants

Ensuite, focalisez vos travaux sur les
murs. Pour cela, en fonction de vos exigences, votre budget, mais aussi de la
configuration de votre habitation, l’artisan peut opter, soit pour l’isolation
intérieure des murs, soit pour l’isolation extérieure. Cette seconde option
offre une meilleure performance énergétique, mais est plus coûteuse et
difficile à mettre en place. Par ailleurs, s’il s’agit d’une 
rénovation énergétique de copropriété, en général, elle n’est pas possible puisqu’elle
engendre un changement de l’aspect extérieur de l’immeuble. 

Enfin, si votre budget vous le permet, changez également vos fenêtres
par des modèles plus performants. Celles-ci présentent environ 10 % des pertes
thermiques d’une habitation.

Pourquoi et comment entreprendre des travaux de rénovation énergétique ?
A quelles aides puis-je prétendre pour mes travaux de rénovation ?